Justification du Projet

 

Il est rare que l’on établisse une différence entre la pauvreté en général et la pauvreté  chez les enfants, dont les dimensions particulières sont rarement reconnues.

 

L’UNICEF fait valoir que les enfants sont souvent ceux qui sont le plus souvent et le plus durement touchés par la  pauvreté. Comme un bon départ dans la vie est essentiel au développement  physique, intellectuel et affectif de tout individu, en particulier au cours des premières années, la pauvreté qui affecte le jeune enfant peut s’avérer être un  handicap pour la vie.

 

La pauvreté est la cause fondamentale des taux élevés de mortalité et de morbidité des enfants. Les droits de plus d’un milliard d’enfants, soient plus de la moitié des enfants des pays en voie de développement, sont bafoués parce qu’ils sont gravement démunis en ce qui concerne l’un au moins des biens ou services de base dont ils ont besoin pour survivre, se développer, s’épanouir : survie, santé et nutrition, éducation, participation et protection contre tout préjudice.

 

 

 



 

Non seulement la pauvreté met en péril la vie des enfants mais elle accroît également leur vulnérabilité face à d’autre dangers, en favorisant la violence et l’exploitation, notamment le travail des enfants dans des conditions dangereuses, et la traite des enfants.

 

 

 

Alors, la devise d'AGERTO est « former pour transformer ». Cela veut dire que nous avons fixé notre attention sur l'éducation des enfant pauvres. En permettant une formation aux démunis nous voulons éviter que les enfants soient sans abris et sans travail : un repas par jour, une formation professionnelle gratuite et pour les plus défavorisés même un domicile protégée et gratuit vont de soi de nous.
Notre centre crée un bon environnement social et permets aux jeunes de s'epanouir - la base pour une vie satisfaite!